Ringo est mort!

Le 30 juin 2008, le site de partage de photos Ringo s\'éteindra pour de bons.Depuis deux semaines, j’erre un peu dans les limbes. Mon site de partage de photos, Ringo, vient d’annoncer qu’il fermait définitivement ses portes. Disons que ce fut un choc, mais je peux comprendre un peu cette décision. Avec toute la compétition qu’il y a pour ce genre de sites, ça ne doit pas être évident de rester compétitif et surtout rentable. Je vais donc laisser derrière moi plusieurs centaines de photos, mais surtout tous les tags et descriptions que j’avais soigneusement entrés pour celles-ci.

Mais les choses étant ce qu’elles sont, ça m’a donné le coup de pied au derrière pour finalement m’ouvrir un compte Flickr pro sur LE site de partage de photos du web, Flickr. Alors pour les curieux qui venaient voir mes photos sur Ringo, ça sera maintenant le temps de venir les voir chez Flickr, le site de partage photo d’Yahoo! Je vais surement mettre le nez dans mes vieilles photos et en sélectionner quelques-unes pour mon compte Flickr, dans le but de le garnir un peu.

En fait, c’est un cadeau de la fête des Pères de la part de ma tendre moitié, n’est-ce pas merveilleux et généreux? 😀

Pour les curieux, c’est par ici la nouvelle adresse : http://flickr.com/photos/esenterre/. C’est avec plaisir que je vais lire vos commentaires sur mes photos! Si vous voulez avoir accès à mes photos un peu plus personnelles ou familiales il faut s’enregistrer et alors nous pourrons <ironie>devenir des amis inséparables comme sur Facebook!</ironie>

É

P.S.: Bonne fête des Pères à ceux qui se sentent concernés! 🙂

8 ans

..soufflé!La semaine dernière, j’ai célébré ma 8e année de paternité. Bon d’accord, j’étais le seul à célébrer ça. La plupart du monde mentalement équilibré on célébré l’anniversaire de Loïc. Huit ans, ça commence à être pas mal vieux. Il  me semble que j’ai quand même quelques vagues souvenirs de cette belle époque d’insouciance. Loïc en gardera sûrement plusieurs lui aussi.

Certificat de responsabilitéJ’ai de quoi être fier de mon grand, il travaille très fort dans tout ce qu’il entreprend même s’il a parfois un peu peur de l’échec. Ses bulletins (soi-disant chiffrés) nous montrent bien que les résultats de ses efforts sont là. Nous recevons souvent de beaux commentaires positifs de son enseignante, madame Martine (c’est beau le vouvoiement, mais il me semble que ça fait plus crédible avec le nom de famille, mais bon, ça, c’est une autre histoire…). La semaine dernière, Loïc est revenu humblement, sans tambour, ni trompette, avec ce petit certificat pour son sens de la responsabilité. Bah, j’dois avouer que je ne sais pas très bien ce que ça veut dire, mais je suis quand même très fier. Avec ça, il apparait sur le tableau d’honneur de l’école. 🙂

PlayStation 2, Disney, Pixar, THQ, CarsUn autre signe qu’il grandit, il joue à des jeux vidéo. Bon d’accord y’a rien là. Mais depuis quelques mois, il est devenu un vrai pro de « Dance Dance Revolution » (il est bien meilleur que moi, bon c’est pas une référence, mais c’est déjà ça) et il est capable de faire aller ses doigts sur la pseudoguitare de « Guitar Hero« . Mais depuis une semaine environ, je l’ai initié à un vrai jeu. Un jeu de course qui se joue avec les manettes du PS2, et là aussi, il commence à être bon. Mais ma plus grande joie, c’est de jouer avec mon fils à un jeu qui me plait bien somme toute. Quelque temps encore et on devrait se taper « Need For Speed« . D’ailleurs, le petit jeu des Bagnoles a plusieurs similarités avec NFS.

Will Ghündee - Le monde parallèleLà, ne s’arrêtent pas ses accomplissements. Aujourd’hui il été faire son premier achat, avec son argent. Mieux encore, il l’a fait dans une librairie pour se procurer son premier « vrai » roman à un peu plus de 250 pages: Will Ghündee. L’auteur, Louis Lymburner, est allé vendre sa salade à son école la semaine dernière. Visiblement ça a fonctionné, Loïc était vraiment décidé à se procurer le premier tome de cette histoire. Il en a déjà lu une trentaine de pages cet après-midi. Je ne sais pas si cette expérience va le marquer autant que moi, mais j’ai trouvé ça très cool .

Et comme si c’était pas assez, il est revenu fièrement ce soir, avec pas un, mais deux nouveaux écussons de son cours de natation.

Décidément, tu n’arrêteras jamais de m’impressionner. Lâche pas mon grand, je suis terriblement fier toi. Merci de me faire encore grandir et m’aider a devenir un père meilleur, je t’aime!

É