Les bahamas

Mon premier voyage sans les enfants. Quatre jours et trois nuits à Nassau, ce n’est pas beaucoup, mais c’était assez pour la maman. Ce n’est pas si facile que cela se séparer des enfants. Mais cela c’est bien déroulé et nous avons passé du bon temps en couple.

Le superclub Breeze est très bien. Le service est rapide, les drinks et les repas sont très bons. On mange très bien aux Bahamas. Le site est très bien, tout est proche, il y a de belles chaises de plage et de l’animation.

Cependant, je m’attendais à beaucoup plus de la plage (classée 5*). Oui, il y a de belles plages de sable blanc, mais l’eau est un peu brouillée et la descente dans l’eau est trop rapide. J’ai vraiment préféré les plages de Cayo-Coco … Les Bahamas, c’est peut-être plus huppé, mais l’eau est plus belle à Cuba…

Aux Bahamas, il faut parler en anglais. Comme ce n’est pas ma force, j’ai donc essayé plusieurs drinks sans le vouloir. Je m’explique: le drink commandé n’était pas nécessairement ce que je voulais (difficulté à me faire comprendre). Cependant, j’ai découvert le « champagne » et le « Blush » (vin rosé) et ça ils comprenaient…

Je n’ai pas fait grand chose pendant ces trois journées, j’ai mangé, fait de la plage et jouer au billard. Et oui, à tous les jours, avant le souper, nous allions jouer environ une heure au billard. Je ne suis pas si pire que cela… j’ai même gagné quelques parties…

La prochaine fois, j’aimerais bien essayer la Jamaïque ou retourner à Cuba…

Si la tendance se maintient…

l’insipide blogue prévoit que nous aurons un

NOËL BLANC !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Plus sérieusement, j’ai toujours été (et le suis toujours) un être plutôt positif, j’essaie toujours de trouver le côté positif à toutes les situations. D’ailleurs j’aime bien « Don’t worry, be happy!« . Quand je vois une tempête de neige arriver je suis toujours heureux de voir le paysage se couvrir d’un joli manteau tout blanc, le ciel se remplir d’une enveloppante neige qui rend l’atmosphère féérique. Oui, c’est surement l’enfant en moi qui n’est pas totalement disparu, Dieu merci.

Cette année nous n’avons pas pris de contrat de déneigement. Décision que j’ai prise de mon plein gré. Plein de bonnes raisons m’ont poussées a prendre cette décision :

  • Plus de temps a consacrer aux tâches de la maison
  • Une dépense de moins pour notre nouveau rythme de vie
  • Un peu d’exercice physique et d’air frais avec les enfants
  • Il semble y avoir de moins en moins de neige, de moins en moins longtemps…

Et tout ça, bien c’est encore très vrai. MAIS je commence a en avoir plein le casque de toute cette neige! J’ai mal partout et j’ai l’impression que l’hiver sera très longue cette année! Bah ce n’est pas grave…

En pelletant, ça donne plein de temps pour réfléchir. Je me demandais si les ethnies allaient demander des accommodements raisonnables pour se faire pelleter la neige par quelqu’un d’autre, parce que dans leur pays, il y en a pas de neige! haha! Ça m’a fait aussi pensé à la fameuse blague du français qui vient s’établir au Québec et qui passe son premier hiver. Toujours amusante à relire!

É

Et c’est un retour!

Finalement je n’ai pas blogué à tous les jours avec mon Palm, seulement ce billet à l’aéroport de Nassau. Sans un vrai clavier c’est un peu trop fastidieux. Nous avons tout de même passé un très bon moment aux Bahamas. Tout était bien, mais disons que pour la plage, nous avons préféré notre voyage à Cayo-Coco.

Malgré notre anglais approximatif nous avons réussi à se faire comprendre assez bien, mis à part les fois où Nath s’est ramassé avec un drink différent de ce qu’elle avait commandé. Ce fut également une bonne occasion pour elle de prouver sa maladresse, même aux Bahamas, en brisant une gugusse à 10$ dans une boutique souvenirs que nous avons dû payer.

Côté photo je n’étais pas très inspiré, j’ai bien pris quelques clichés, nous verrons à notre retour s’il y en a des bons.

Somme toute, une petite escale qui nous a permis de se reposer, prendre un peu de soleil. Même si nous avons souvent pensé à nos petits amours, nous nous ne sommes pas «trop» ennuyés.

É

Et c’est un départ!

Voilà, nous sommes à seulement quelques heures du départ pour Nassau aux Bahamas. Nous allons nous lever vers 3 heures du matin pour aller à l’aéroport.

À quelques heures aussi de quitter nos petits amours pour la première fois pour une aussi longue période. Jusqu’à aujourd’hui je n’appréhendais pas vraiment ce moment, mais j’avoue que ce soir quand j’ai eu mon dernier « câlin-bisou » de mon Lou et de ma Petite Chérie, j’avais le « motton » dans la gorge et je m’efforçais pour rien laisser paraître.

Jusqu’à maintenant tout s’est bien déroulé avec les enfants, l’avantage de partir la nuit, nous n’aurons pas de déchirants au revoir a se faire. Mais je me demande bien comment le reste de la semaine se passera avec Grand-Maman et Grand-Papa. Ahhh les inquiétudes parentales! 🙂

Bref, je trouve ça plus dur que je ne l’aurai cru. Mais je vais survivre, ne vous inquiétez pas! haha! Je vais aussi tenter une première, je vais essayer de bloguer depuis de mon petit Palm Z22 et vous ramener ces billets (idéalement avec quelques photos) à mon retour. Mais naturellement, je ne promets rien! 🙂

Sur ce, je vous quitte et je vais « essayer » de dormir un tout petit peu malgré tout!

É