Cayo Santa Maria, prise 3… Mélia, prise 2

Nathalie dans le ventEh oui, nous sommes retournés en couple à ce magnifique endroit. Nous étions accompagnés de Claude et Sabine, qui en étaient aussi à leur 2e passage dans cet hôtel. Nous avions bien aimé notre séjour l’année dernière, nous y sommes donc retournés. Si je fais le décompte, c’était notre 6e voyage en avion, le 5e voyage à Cuba et le 3e à Cayo Santa Maria.
Continuer la lecture de « Cayo Santa Maria, prise 3… Mélia, prise 2 »

Cayo Santa Maria, Prise 2.

Une Nath du matin!Eh oui, nous sommes retournés à Cayo Santa Maria du 4 au 11 octobre 2009. J’avais tellement envie de retourner voir cette plage paradisiaque avant que le développement de cette île soit terminé. J’avais également dit à mes enfants que je les amènerais voir la beauté de ce coin de pays.

Point de fuite!Cette fois-ci nous avons séjourné au Barceló Cayo Santa Maria. Pour l’instant seulement une section ouverte. De plus, étant en basse saison, nous avions l’impression d’être presque seuls dans ce coin de pays.

Il faut dire que nous avons passé un excellent séjour à cet hôtel. Le prix payé pour 4 personnes était incroyable pour la qualité de notre séjour (moins de 2300 $ pour 2 adultes et 2 enfants).

Mes pieds heureux!La plage du Barceló (section Beach) est superbe, c’est la plus belle de l’île. C’est très agréable de prendre des marches, particulièrement vers l’est.

Portrait de famille!Nous avons beaucoup apprécié notre chambre. Nous avions 4 lits dans le bloc 9, au 3e étage, et avec une vue partielle sur la mer. Ce Bloc était le mieux placé de tout l’hôtel, car nous étions près de tout.

Champagne!Nous avions l’avantage d’être peu de monde sur le site. Le service était excellent et nous avions toujours une place à l’ombre que ce soit à la piscine ou à la plage. Cependant, nous avions moins de choix de restaurants, alors tous les déjeuners et dîners étaient servis au Grill de la piscine (qui est également près de la plage et du bloc 9). Pour les soupers, 4 soirs de restaurants à la carte et 3 soirs de Buffet, et ce, pour tous…

Lever de SoleilC’est la première fois que nous voyageons en basse saison. J’ai trouvé cela très agréable, calme et relaxant. De plus, il a fait très beau et très chaud tout le long de notre séjour.

Nathalie


Camping de la malchance chanceuse

Préface : Ce billet est anormalement long, j’en conviens. Mais comme mon blogue est principalement comme un journal familial, je tenais à rédiger les détails de cette aventure pour en garder une trace fraîche. Je suis certain qu’il sera très amusant, pour moi et les autres, de relire ce texte plus tard. À vous de juger si vous avez le temps de le lire ou non.

Nous revenons d’une activité de vacances que nous sommes pas prêts d’oublier. Epic! C’était presque digne de La foire aux malheurs. Je vais tenter de vous en raconter quelques juteux détails.

JEUDI, 16 juillet

Les enfants!Nous sommes allés à la Réserve faunique Papineau-Labelle pour notre camping cette année. Un choix un peu au hasard des disponibilités des populaires sites de camping de la SÉPAQ. Environ trois bonnes heures de route qui se terminent par un peu plus de 20 km de chemin de terre. En fait, ça ressemblait plus à un chemin de roches (pas du gravier là, de la roche). Bref, nous arrivâmes en un morceau, malgré quelques courbes dignes des plus grands rallyes automobiles et d’un chemin qui parfois voulait disparaître avec l’eau abondante de notre actuelle saison estivale.

Arrivés, notre terrain était dans une pente abrupte que la voiture ne pouvait monter et l’emplacement pour la tente laissait tout juste l’espace nécessaire pour notre tente familiale.

Heureusement, les Beauchesne héritèrent d’un site un peu plus accueillant où nous passâmes le plus clair de notre temps durant ce mémorable séjour. Mais devinez qui était au rendez-vous pour nous accueillir ? Bien sûr la pluie. Mais quand même pas trop longtemps, pour ne pas être trop impolie face aux nouveaux arrivants. Laissant place à une éclaircie, nous pûmes faire le feu nécessaire pour les délicieux hambourgeois prévus pour le souper. Pendant ce temps, nous allâmes découvrir le lac Joinville. Depuis notre plage, le décor était SPECTACULAIRE et vaut probablement à lui seul, tous les problèmes de notre aventure. C’est après le souper (vers 20h30) que Claude et moi fîmes une saucette dans le lac avec le plus grand plaisir. Et nous avons terminé la soirée autour d’un bon feu de camp avec les traditionnelles guimauves. La nuit fut somme toute acceptable.
Continuer la lecture de « Camping de la malchance chanceuse »

Notre voyage à Cayo Santa Maria

Belle capture!Nathalie!Naturiste photographe!En avril 2009 nous avons fait notre 3e voyage à Cuba.  La première fois à Cayo Santa Maria et la première fois sans les enfants.  Ce fut un voyage exceptionnel.  Nos amis Claude et Sabine nous ont accompagnés dans ce merveilleux coin de Cuba.  L’hôtel Mélia Cayo Santa Maria était très très bien (grosseur du site, service, repas, chambre, etc.).   Que dire de la plage…  Elle est splendide.  Une eau turquoise, exceptionnellement claire dans une mer de sable blanc…   Aucune algue et surtout aucun poisson (important pour moi)…  Cependant, pour ceux qui veulent faire de l’apnée… on peut le faire à 10-15 minutes de marche (après le Sol Cayo Santa Maria).   Ce fut très agréable de faire ce voyage en bonne compagnie.  Je rêve d’y retourner…   Une semaine… Ce n’est pas assez…


Nathalie

C’est la faute à Facebook!

FacebookOn a accusé Facebook de tous les vices et de tous les maux sur la planète. Alors pourquoi ne ferais-je pas pareil ?

Alors oui, c’est la faute à Facebook si je ne blogue presque plus.

C’est sa faute si, mon besoin d’étendre ma mousse de nombril s’assouvit aussi vite qu’il arrive. Si le coeur m’en dit, je peux rapidement m’exprimer sur le fait que mon coude me pique légèrement moins que le menton. Je peux aussi facilement publier quelques vieilles photos et les partager avec mon Univers. Dire que cette page web qui parle d’un singe manchot qui sait jongler avec 7 ballons grâce à ses pieds est vraiment hilarante!

Jadis, je faisais plus ou moins cela, mais sur mon blogue. Impunément sachant qu’au plus, une simple poignée de personnes me lisait. Mon blogue serait-il mort à cause de la grippe Facebookiaire ? Bon, d’accord, c’est peut-être un peu fort. Le manque de temps et de motivation font aussi partie du problème.

Je me disais dernièrement, comment je pourrais faire un beau billet au sujet de notre dernier voyage à Cayo Santa Maria. Comment j’avais eu le motton avant de quitter les enfants pour une semaine, comment le voyage s’était bien passé, comment la plage était paradisiaque, comment on s’était bien reposé et à quel point ça fait du bien.

Mais à cause de Facebook, ce n’est pas possible! J’ai simplement eu a changer mon statut pour « Eric is back to life… » dès mon retour de Cuba pour s’en suive une discussion. Ensuite, j’y ai publié quelques photos du voyage et tout le monde a pu apprécier sans que j’aie rien de bien compliqué à faire.

Le seul problème avec Facebook, c’est que ça reste très superficiel. Difficile d’entrer dans un sujet et de l’approfondir (quoique les journaux disent la même chose à propos des blogues…). Où est-ce qu’on s’en va ? Voulez-vous ben meu’le dire ? C’est quoi le prochain site internet à la mode ? FaceBigBrother, là où on devra s’exprimer seulement avec des mots prédéterminés à l’avance ? (C’est presqu’une bonne idée…)

É

Nous retournons à Cuba…

Cuba, Cayo Santa Maria

Eh oui, nous retournons à Cuba en avril… mais cette fois-ci, en amoureux. Nous allons quitter nos enfants pour 8 jours… Cela sera la première fois que nous partons si longtemps. L’année dernière, nous sommes allés aux Bahamas 3 nuits/4 jours, car je ne pouvais pas m’imaginer partir plus longtemps sans les enfants… En décembre, je n’ai pas été capable de laisser les enfants et nous avons fait un beau voyage avec eux à Cayo Coco.

Mais là, c’est fait, nous partons nous reposer seulement tous les deux. Nous en avons vraiment besoin.

Pour ce magnifique voyage, nous partons avec nos amis Claude et Sabine qui ont la même piqure que nous pour les plages exceptionnelles de Cuba. Cette fois-ci, nous partons à l‘île paradisiaque de Cayo Santa Maria. Nous allons séjourner au Mélia Cayo Santa Maria. Sans eux, je n’aurais pas pu laisser ma progéniture pendant une semaine… Gracias Claude… et Buen Viaje …

Nathalie

Photo de Serge.qc

De retour de Cayo Coco

Piscine d'Emperador

Loïc, Nath & Anne à la plagePour ce deuxième voyage à Cuba, nous sommes retournés avec les enfants sur l’île de Cayo Coco du 14 au 21 décembre 2008. Cette fois-ci, nous avons séjourné au NH Krystal. Les plages de cette île sont splendides et celle de cet hôtel est paradisiaque. Que du sable blanc et de l’eau turquoise, et surtout, aucun poisson (ceux qui me connaissent savent bien que je suis ichthyophobe).

Nath et sa plage préféréeÀ cet hôtel, nous avons toujours été très bien servis. On trouve toujours de quoi manger et on a le choix de plusieurs restaurants (plage, piscine, 2 restaurants buffets et 5 restos à la carte, dont 2 pour adultes seulement). Le matin, un gars super sympathique me préparait mon omelette avec du blanc d’oeufs. Il me voyait arriver et il préparait des oeufs sans jaune spécialement pour moi… Je n’avais qu’à choisir ce que je voulais ajouter. C’était excellent. De plus, il faut dire qu’il y a même de la « puttine » (poutine) et de la pizza au restaurant de la piscine. Cela valait la peine de faire un petit tour dans ce coin-là pour le dîner. Nous avons d’ailleurs passé tous nos dîners aux restos de la plage ou de la piscine. Il y a beaucoup de bars sur ce site, mais nous avons beaucoup aimé aller prendre des petits cocktails dans les lobbys (Laguna et Emperador) avant le souper.

Le point négatif de mon voyage: la chambre. Nous n’avions pas de balcon dans la chambre, pas de vue sur la mer et de la difficulté avec l’eau chaude dans la douche. J’ai de loin préféré la chambre du Blau Colonial (avril 2007) avec la vue sur la mer et le balcon.

Anne à la plageDe plus, notre pauvre petite Anne a été malade durant ce voyage. Le tout a commencé lors du départ par une laryngite pour ensuite faire une petite crise d’asthme et pour finir une grosse otite dans les oreilles (évident à cause de l’écoulement d’une oreille la 4e nuit). Heureusement, nous avions notre petite pharmacie familiale incluant du Tylénol, de l’Advil, le Ventolin, l’Advair et des gouttes antibiotiques pour les oreilles. Cependant, dès notre retour, nous avons vu un médecin qui lui a prescrit du Cefzil, car l’otite était toujours présente dans les deux oreilles.

J’adore Cayo Coco. Comme on dit : « jamais 2 sans 3 ».