C’est la faute à Facebook!

FacebookOn a accusé Facebook de tous les vices et de tous les maux sur la planète. Alors pourquoi ne ferais-je pas pareil ?

Alors oui, c’est la faute à Facebook si je ne blogue presque plus.

C’est sa faute si, mon besoin d’étendre ma mousse de nombril s’assouvit aussi vite qu’il arrive. Si le coeur m’en dit, je peux rapidement m’exprimer sur le fait que mon coude me pique légèrement moins que le menton. Je peux aussi facilement publier quelques vieilles photos et les partager avec mon Univers. Dire que cette page web qui parle d’un singe manchot qui sait jongler avec 7 ballons grâce à ses pieds est vraiment hilarante!

Jadis, je faisais plus ou moins cela, mais sur mon blogue. Impunément sachant qu’au plus, une simple poignée de personnes me lisait. Mon blogue serait-il mort à cause de la grippe Facebookiaire ? Bon, d’accord, c’est peut-être un peu fort. Le manque de temps et de motivation font aussi partie du problème.

Je me disais dernièrement, comment je pourrais faire un beau billet au sujet de notre dernier voyage à Cayo Santa Maria. Comment j’avais eu le motton avant de quitter les enfants pour une semaine, comment le voyage s’était bien passé, comment la plage était paradisiaque, comment on s’était bien reposé et à quel point ça fait du bien.

Mais à cause de Facebook, ce n’est pas possible! J’ai simplement eu a changer mon statut pour « Eric is back to life… » dès mon retour de Cuba pour s’en suive une discussion. Ensuite, j’y ai publié quelques photos du voyage et tout le monde a pu apprécier sans que j’aie rien de bien compliqué à faire.

Le seul problème avec Facebook, c’est que ça reste très superficiel. Difficile d’entrer dans un sujet et de l’approfondir (quoique les journaux disent la même chose à propos des blogues…). Où est-ce qu’on s’en va ? Voulez-vous ben meu’le dire ? C’est quoi le prochain site internet à la mode ? FaceBigBrother, là où on devra s’exprimer seulement avec des mots prédéterminés à l’avance ? (C’est presqu’une bonne idée…)

É