Comment perdre ou garder un client facilement!

VidéotronTout a commencé par un coup de téléphone. Une gentille madame de Vidéotron qui voulait me vendre leurs services de téléphonie. Comme j’étais déjà vendu d’avance à l’idée elle n’a pas eu a me tordre un bras tellement fort pour me faire réaliser tout compte fait de petites économies. Peu après, le « gars-du-câble » est venu installer le tout chez nous et depuis tout fonctionne à merveille.

Bell CanadaQuelques jours après ladite installation, je reçois un appel téléphonique de Bell, un gentil (vraiment!) monsieur qui s’attristait tellement de m’avoir perdu comme client qu’il s’essaya de me faire une offre encore plus alléchante. Ça aurait pu fonctionner si ça n’avait été de quelques problèmes techniques (Le Haute-Vitesse de Bell chie chez nous) et surtout de mon contrat chez Vidéotron que je ne peux briser qu’à fort prix. Peut-être avait-il un lapin dans son chapeau pour ça aussi, mais la discussion ne s’est pas rendu jusque-là et voilà Bell qui vient de perdre un client, qui pourtant voulait toujours son service, tout ça pour quelques dollars.

FidoLà, ne s’arrête pas mon histoire. Un autre très sympathique monsieur m’a appelé en fin de semaine dernière. Celui-là de chez Fido (dont je suis fidèle client depuis 2002). Je le voyais venir avec ses grands chevaux, subtile comme une verrue au bout du nez. Malheureusement pour lui, Nath et moi avions déjà jasé que nous allions mettre un terme à certaines dépenses dont celle du cellulaire que nous nous servons que très peu.

Mais cette fois-ci, les choses ont tourné autrement. Il avait des arguments des plus convaincants. Pour les deux prochaines années, il allait réduire notre plan actuel de 20$/mois à 10$/mois. Oh well! C’est une jolie économie! Qui plus est, il nous a offert également un crédit de 100$, ce qui payerait grosso modo les 3-4 prochains mois. Nous n’avons su refuser l’offre et Fido nous a ainsi gardé pour encore au moins 2 ans avec eux. Il faut bien l’admettre un cellulaire dans une jeune famille, c’est souvent très pratique.

Poignée de mainsMorale de l’histoire, vaut mieux être pro actif que réactif avec ses « bons » clients. Si Bell nous avait offert une réduction plus tôt, il est fort à parier que je n’aurais pas fait le pas chez Vidéotron. Et si Fido ne nous avait pas offert cette réduction « imprévue », nous nous serions surement quittés prochainement.

J’ai trouvé le timing de toutes ces offres assez bien coordonné pour en faire un petit billet. Et vous, êtes-vous infidèles comme moi ? 😉

É

Entre deux tempêtes…

Voilà une petite photo que j’ai prise hier matin, le 6 mars 2008. Avec le même logiciel que j’avais pris pour faire celle-là. J’étais installé sur un petit banc de neige d’environ 6 pieds de hauteur. On peut voir aussi Anne qui joue à côté de son désormais enneigé fort.

Pour les curieux, vous pouvez regarder une version avec beaucoup plus de résolution [10 Mo] et sans défilement. C’est un peu «freakant» de voir une photo qui fait presque 360°. On voit le Soleil à gauche, mais mon ombre n’est pas du tout alignée avec lui. Pauvre petit cerveau d’humain, on a qu’un angle de vision d’environ 180° alors qu’une mouche, un être hautement supérieur, a un angle de vision d’environ 360°. J’en ai d’ailleurs vu une dégeler avant-hier, elle doit être bien triste aujourd’hui! 🙂

É

Bons temps, mauvais temp!

Il y a dans la vie beaucoup de moments marquants. Certains agréables, rouler à deux roues sur sa bicyclette pour la première fois, le premier baiser, le mariage (naturellement, ça dépend pour qui, mais pour moi oui!), la naissance de nos enfants, leurs premiers pas, leurs premiers mots.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Il y a aussi de moins bons moments, la première chute à vélo, la première peine d’amour, le premier vilain microbe que notre petit rejeton attrape. À cette liste, j’en ai rajouté un autre aujourd’hui. Le moment où j’ai décidé sciemment de déchirer le renouvèlement de notre contrat de déneigement et de le jeter dans le bac à recyclage en me disant «Que sera, sera». Hey ben, je ne pensais jamais que ce simple geste, qui se voulait bienfaiteur à plusieurs points de vue deviendrait un souvenir aussi pénible cette année.

Et pourtant! Je ne compte pas reprendre un autre contrat l’année prochaine. Je me dis que la foudre ne peut pas tomber deux fois de suite. M’enfin, je l’espère fortement! haha! Je suis vraiment «à bout» de pelleter toutes les semaines. Parfois on a un redoux qui nous donne espoir (surtout rendu au mois de mars là, tsé!), mais une autre tempête nous attend toujours dans le détour. D’ailleurs, on annonce déjà la prochaine qui s’en vient pour samedi prochain.

C’est pour ça d’ailleurs que je n’ai pas publié de billets dernièrement, quand j’avais un peu de temps libre, il se transformait systématiquement en pelletage, ou presque. En plus j’aurais simplement chialé encore et encore contre cette satanée neige, comme maintenant. Désolé! 🙂

É