Une panne c’est bien, deux c’est mieux!

Ce matin, c’était un beau matin, il neigeait. Comme à l’habitude je prends l’autobus pour me rendre au boulot. Rendu sur l’autoroute, on croise un autre autobus en panne sur le bord de la route, donc on s’arrête naturellement pour embarquer les passagers de l’autre autobus. Mais il semble que quelque chose à changer depuis la dernière fois que ça m’est arrivé. Parce qu’on a dû attendre 20 minutes après la SQ pour que le transfert de passagers se fasse dans les règles sécuritaires. Ohhh well c’est la vie…

Alors quelques 20 minutes plus tard, l’autobus bien bondée repart avec sa clientèle parfois bougonneuse. Tout va bien, pour euh.. 2 minutes ? Pouf pouf pouf, put put put, Pffffft. C’est maintenant au tour de notre autobus de tomber en panne. La joie! Le plus beau là-dedans, c’est la nouvelle attente de la SQ de 20 minutes pour se faire transférer dans un nouvel autobus!

Bravo! Bra-vo! Franchement, je pense qu’il y a des mécaniciens qui sont encore en congé chez le Groupe Gaudreault .

Heureusement cette fois était la bonne, et à l’arrivée à Henri-Bourassa, certains passagers amusants on applaudis, un peu comme la stupide « tradition » à l’atterrissage d’un avion. Beau petit retard. Mais bon, comme il n’y a aucun boss qui m’attend, ni même de co-équipiers (ils sont tous à Oakville, ON) y’a pas personne pour s’en rendre compte.

É

3 réponses sur “Une panne c’est bien, deux c’est mieux!”

  1. hahaha
    annecdote savoureuse !!!
    merci d’avoir pris 5 minutes pour nous la raconter tout de suite (malgré ton retard…)
    bon, faut que je travaille un peu moi aussi (héhé, moi mon boss il est aux barbades…)

Les commentaires sont fermés.